Photo
Vaneau manoir

Le manoir : entre investissement malin et achat plaisir

Chapô

En Sologne, dans le Périgord ou encore dans la Creuse, les manoirs séduisent grâce à leur élégance naturelle et leur histoire. Des travaux sont parfois à prévoir, cependant ces biens d’exception sont des placements très intéressants si vous souhaitez transformer votre propriété en maison d’hôtes ou gite de luxe.  

Introduction

Les manoirs passionnent les amateurs de luxe et d’Histoire. À la différence des châteaux, ces propriétés souvent plus petites et situées non loin d’un village, sont les vestiges laissés par les grands propriétaires terriens du Moyen-Âge.

Constitué d’une bâtisse centrale et d’un jardin de plusieurs hectares, le manoir fait partie de l’Histoire de France et se retrouve un peu partout dans le pays d’Auvergne, en passant par le Val de Loire ou encore la Champagne-Ardenne. Il est impossible aujourd’hui de connaître précisément le nombre de manoirs encore debout. Assimilés dans les statistiques du ministère de la Culture aux châteaux, on en dénombrerait près de 6500, classés au registre des Monuments historiques.

Depuis peu, ces biens de caractères reviennent à la mode chez les acquéreurs. Dans l’Eure, par exemple, il est possible d’acheter un manoir dans le style du 18ème siècle de 400 m² en bord de Seine, avec 15 hectares de terrain, pour 600 000 €. De quoi séduire les cadres supérieurs à la recherche d’une résidence secondaire, à condition de disposer d’un solide réseau Internet et téléphonique pour rester connecté quoiqu’il arrive.

Les bâtisses à plus d’un million d’euros séduisent davantage les chefs d’entreprises, prêts à y installer leur résidence principale si la propriété est à quelques minutes d’une gare TGV ou d’un axe routier. En plus du prix de départ, il n’est pas rare de devoir se constituer une solide enveloppe pour les travaux. Si 100 000 € suffisent pour un bien encore en bon état, les ruines nécessitent parfois un budget pouvant dépasser les 60 % du prix du bien. Les frais d’entretien doivent également être pris en compte, comptez jusqu’à 30 000 € par an pour un petit manoir d’une centaine de m² carrés. Toutefois ces frais atteignent aisément les 150 000 € pour les constructions les plus spacieuses.

Description

Vaneau Manoir

Acheter un manoir : un placement intéressant

S’il s’agit presque toujours d’un achat plaisir, un manoir représente également un placement immobilier intelligent à condition de bien préparer son acquisition. Il est par exemple possible de transformer le bien en maison d’hôtes, soit dans la bâtisse principale soit dans les dépendances. Les travaux engagés sont alors considérés comme de la restauration de patrimoine et peuvent, en partie, être financés par des subventions du Conseil Général ou de l’Union européenne.

Une fois les travaux réalisés, pour être rentable, il faut attirer le plus de voyageurs possibles. L’idéal est de trouver le manoir positionné près d’un réseau de transport, sur un territoire déjà chargé d’Histoire. C’est le cas par exemple de l’ensemble des manoirs près d’Angers, sièges par excellence des comtes et ducs d’Anjou depuis le Moyen-Âge. Là, l’investisseur doit jouer du folklore et ne pas hésiter à miser sur une décoration en lien avec l’époque, des visites historiques thématiques, du mobilier ancien…

Une autre possibilité est de recourir à la location saisonnière de luxe. Airbnb lance depuis peu une version haut de gamme de sa célèbre plateforme, réservée aux biens les plus atypiques et les plus prestigieux. Une nuitée se rémunère plus de 2 500 €. Idem sur Snap Event, une plateforme louant des biens immobiliers à des entreprises, comme Microsoft, pour y organiser des séminaires ou des soirées au profit des salariés. Pour quelques heures de location, le propriétaires peut gagner plus de 1 500 €. De quoi rentabiliser un coup de cœur parfois couteux.

Retour à l'accueil