Photo
Monument Bruxelles

Immobilier de luxe : la Belgique bat des records

Chapô

Entre la multiplication des ventes à plus de un million d'euros et la hausse de prix dans certains territoires, le marché de l'immobilier haut de gamme belge enregistre l'une de ses meilleures années. Ce dynamisme est porté par le retour des acheteurs belges sur le marché.

Introduction

Le marché du luxe sur le retour

C'est un record absolu ! En Belgique, les ventes de biens à plus de un million d'euros ont augmenté de 58 % par rapport à 2010 pour les maisons et de 91 % pour les appartements selon la base des données de l’office belge de statistiques, Statbel. Cette progression exceptionnelle pourrait même être légèrement sous-évaluée, Stabel n'intégrant pas à ses calculs les constructions neuves ni l’immobilier détenu par les entreprises. Les Belges font d'ailleurs un retour remarqué sur le marché. Ils représentent en effet désormais 75 % des acheteurs sur le marché du luxe contre seulement 50 % il y a encore trois ans.

 

En Belgique, les villas balnéaires ont la cote

Parmi les villes où le m² se fait de plus en plus cher, la cité balnéaire de Knokke-Heist occupe la tête du classement. Le prix moyen d’une maison de luxe s’y élève à présent à 2.006.500 euros. Un territoire prisé par les dirigeants d'entreprise en quête de nature et d'un cadre de vie plus agréable.

Sur l'année 2018, en Belgique, quelques 477 transactions dépassaient les 500 000 €, soit 61 % de plus qu'en 2010 indique Statbel. Pour se faire construire une maison dans le quartier de la Sparrendreef, les acheteurs doivent disposer d'un budget minimum 5 à 5,25 millions d'euros pour une superficie bâtie de 550 m² sur un terrain de 1.200 à 1.600 m² peut-on voir sur différents sites d'annonces immobilières belges. Depuis 2010, les prix des villas dans la station balnéaire ont ainsi monté de 22%.

Description

Des châteaux au-dessus du million d'euros

Les prix sont loin d'être modérés dans les centres-villes. Dans le top 5 des communes les plus chers de Belgique on retrouve derrière Knokke-Heist, Uccle, Anvers, Schilde ou encore Laethem-Saint-Martin. La Flandre occidentale séduit les acquéreurs et près d'une villa sur trois a été vendue dans cette province au cours des dernières années.

Partout dans le pays, de superbe propriétés sont proposées à la vente, comme la villa des "Anges gardiens", boulevard du Souverain à Watermael-Boitsfort proposée à 10 millions d'euros ou le domaine du vieux Turnhout à 5,95 millions d'euros.

Tous les biens entrant dans la famille des châteaux ne se négocient pas sous les 1,4 millions d'euros. Ce marché immobilier reprend du souffle en partie grâce aux taux de crédit immobilier. Comme partout en Europe, ces derniers sont historiquement bas ce qui facilite l'acquisition de belles demeures.

Si vous êtes à la recherche d’une propriété en Belgique, n’hésitez pas à faire appel à l’agence Lecobel Vaneau

Retour à l'accueil